Exclusivité Squiz ! Dans ce second épisode, Fiona nous montre comme la vie est belle avec des fraises !

Les fleurs se montrent partout en ville, la voix des oisillons s’élève de leurs nids et, pour mon plus grand bonheur, les baies mûrissent ! Je ne connais pas de plus grande jouissance que le goût des baies tout juste cueillies et encore toutes chaudes de soleil. Cette première explosion de jus sucré dans la bouche vous ravit tant que vous vous demandez combien vous réussirez à en manger d’un seul coup.

Les fraises entrent en scène en premier : c’est un moment parfaitement choisi pour emmener vos enfants faire de la cueillette. Pour certains, il n’y aura pas à aller plus loin que leur jardin ou celui du voisin ; pour d’autres, les fermes de cueillette sont une belle expérience à faire. Si vous vous rendez dans une ferme, préférez une ferme bio : c’est un fait bien connu que les baies du commerce sont remplies de pesticides, et que leur peau tendre ne peut empêcher les toxines néfastes de pénétrer. Les enfants sont d’excellents cueilleurs de fraises (ils ne sont pas très loin du sol, après tout), et comme il n’y a pas de problème d’épines, vous n’aurez même pas à vous munir de votre trousse à bobos. Apportez un pique nique et faites-en une belle sortie de weekend.

Ensuite viennent les framboises. C’est là que votre aîné prendra la vedette. La responsabilité de contribuer à nourrir la famille et le « danger » des épines est un challenge à la hauteur de leur jeune soif d’indépendance. N’oubliez pas d’apporter une ou deux boites peu profondes mais assez grandes, car les framboises supportent mal d’être écrabouillées.

Les myrtilles attendent en général le milieu de l’été pour atteindre leur belle teinte violet foncé, et sont un régal à coup sûr. Faciles à ramasser (ils sont mûrs lorsqu’ils se détachent presque tous seuls lorsque vous peignez la branche avec vos doigts), sans épines, et sans trop de risque d’écrasement !

Toutes les baies peuvent être lavées (équeutées, dans le cas des fraises), séchées sur un torchon ou un sopalin, et congelées pour être mangées plus tard… si vous arrivez à attendre ! Si vous voulez en congeler, mieux vaut les étaler sur une feuille de cuisson dans le congélateur. Une fois qu’elles sont congelées, vous pourrez les entasser dans un sac de congélation, sans qu’elles risquent de s’agglomérer toutes ensemble.

Vous ne voulez pas attendre ? Bien sûr, vous pouvez tout simplement les écraser et les mettre directement dans vos Squiz (et prenant garde de tenir les petites mains et les jolis vêtements de printemps à l’écart des tâches), mais vous pouvez aussi les mélanger à un peu de yaourt ou à d’autres fruits et légumes en fonction de vos goûts personnels.

Pour une gourmandise d’hiver, décongelez ou réchauffez doucement vos baies surgelées, sans oublier d’ajouter de la cannelle, de la noix de muscade ou toute autre épice de votre choix. Qui n’aimerait pas ce bon goût de tarte dans une gourde de fruits à boire ? En parlant de tarte, pourquoi ne pas en faire une avec l’aide de vos petits marmitons – ou encore un crumble ? Des confitures, des sorbets, un coulis pour accompagner votre plat de viande favori, comme vous voudrez ! Avec des baies, tout est meilleur.

Comment

French
English